Nous connaître / Votre future BU Nation

Votre nouvelle bibliothèque : c’est pour bientôt !

A l’horizon 2019 vous aurez une nouvelle bibliothèque, plus spacieuse et plus moderne que toutes celles que vous fréquentez aujourd’hui !

Actuellement en cours de construction. Elle se trouvera au cœur du futur campus de l’université, dans le quartier de Nation, plus précisément à l’intersection de la rue de Picpus et de l’avenue de Saint-Mandé.

visuel Avenue de Saint Mandé             visuel Rue de Picpus

 

De la même manière que la plupart des sites de l’université, actuellement dispersés dans plusieurs quartiers de Paris, seront regroupés sur le futur campus, les actuelles onze bibliothèques de la DBU quitteront elles aussi leurs locaux pour déménager à Nation.

Dans le nouveau campus de l’université à Nation, toutes ces bibliothèques seront donc réunies en une seule grande BU pluridisciplinaire qui regroupera nos collections d’excellence.

 

visuel Entrée principale  visuel Perspective en coeur dîlot

 

Pourquoi ?

Parce que nos locaux actuels sont vétustes, amiantés et par conséquent très peu fonctionnels puisqu’il est quasiment impossible de faire des travaux. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains d’entre eux ne sont pas conformes aux normes d’accessibilité…

Suite à nos différentes enquêtes de publics, nous savons que vous avez besoin de services que nous sommes aujourd’hui incapables de vous proposer précisément à cause des contraintes des bâtiments (besoin de rajouter des prises, de manger et boire à la bibliothèque, d’avoir des salles de travail en groupe pour zoner plus facilement les espaces silencieux et ceux où l’on discute, etc.). Mais ce ne sera plus le cas à Nation !

Et donc, concrètement ?

Votre future bibliothèque sera plus spacieuse que toutes nos bibliothèques actuelles réunies : il y aura plus de places pour vous, nos publics, mais aussi plus de place en libre-accès pour les collections, même si bien sûr nous aurons toujours besoin de magasins pour stocker celles qui sont moins demandées ou plus fragiles !

Voici où seront les espaces alloués à la bibliothèque dans le futur campus :

futur campus place bib

 

Et voici un aperçu des espaces publics que nous avons expressément programmés pour vous :

plan tech entree BU

L’accueil de la BU occupera une partie du rez-de-chaussée du bâtiment A, avec une banque d’accueil centrale et circulaire, un espace dédié aux prêts et retours de documents ainsi qu’aux réservations, des postes informatiques en libre-accès et un coin café. Vous accèderez aux salles de lecture soit par un escalier, conçu comme un atrium de lumière, soit par un ascenseur.

 

 

 

 

 

3 niveaux publics occuperont les étages supérieurs. Vous aurez de la place, puisque chaque niveau s’étend sur l’intégralité du plateau du bâtiment A !

Exemple du niveau 1 :

plan tech N1 BU

Les niveaux 1, niveaux 2 et niveaux 3 seront dédiés aux espaces de travail, de consultation des collections  et offriront environ 1100 places très variées : tables de travail proches des rayonnages, places de travail individuelles le long des fenêtres sur des tables filantes, places plus « cosy » et confortables sur des mobiliers type poufs ou banquettes, carrels plus intimes pour une ou deux personnes, et enfin de nombreuses salles de travail en groupe aux configurations très variables. 

Il y aura par ailleurs de nombreux services : écrans TV et lecteurs DVD et Blu-ray, postes informatiques fixes et portables, locaux d’impressions, espace de consultation des documents rares et précieux, etc.

 

 

 

 Nous avons hâte de vous y accueillir !

D’ici-là, pour toute question, remarque ou suggestion, n’hésitez pas à nous contacter ! floriane.berti@univ-paris3.fr

Pour prendre connaissance des différents services que nous prévoyons dans la future BU à Nation, suivez nos posts #NationWhatsUp sur notre page Facebook !

Par ailleurs, pour avoir des informations sur le campus dans son ensemble ou pour observer l’avancement du chantier au jour le jour, vous pouvez vous rendre respectivement sur le site Internet de l’université et sur le blog de l’EPAURIF, la maîtrise d’ouvrage du projet.

 

Imprimer